Recevez les dernières nouvelles mises à jour continuellement sur les sujets les plus suivis avec NewsHub. Installez-le maintenant.

Fillon "ne craint pas de retournement" au second tour

21 novembre 2016 09:31
149 0
Fillon "ne craint pas de retournement" au second tour

00h08 : Ce live est terminé. Voici les principaux titres d'actualité de cette soirée.

Alain Juppé a dénoncé, sur France 2, le programme économique "d'une très grande brutalité sociale"de son rival François Fillon. Dans le même temps, sur TF1, le député de Paris a dit ne pas "craindre de retournement" en sa défaveur au second tour et a pointé une "caricature" d'Alain Juppé pour essayer de "remonter la pente".

• Une alerte au tsunami a été déclenchée après un fort séisme de magnitude ressentie au large de Fukushima. Les habitants de la région de Fukushima ont été appelés à évacuer.

• Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour "compromission de la défense nationale", après la publication par Le Monded'un document classifié sur des frappes françaises en Syrie, dans le cadre d'un entretien à l'Elysée avec François Hollande.

23h00 : En effet, Libération a choisi de mettre en scène le parallèle entre François Fillon et Margaret Thatcher. Le député de Paris n'a jamais caché son admiration pour la "dame de fer". "J'aimerais bien laisser dans l'histoire une trace aussi forte que celle de madame Thatcher", a-t-il déclaré, comme le relaie L'Express.

22h46 : Dans son édition de demain, Libération nous promet de passer au crible "le programme ultraconservateur et ultralibéral de François Fillon". Voici la une du quotidien qui s'est amusé à croiser l'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy et ...?

22h40 : J'observe depuis 24 heures des commentaires sur le rejet de Sarkozy ou le désavoeux de Juppé. Pour avoir longuement échangé avec des voisins, amis, collègues, je constate plus une adhésion à la constance et à la franchise de Fillon.

22h40 : On ne veut pas d'un président qui prend Tatcher comme modèle après avoir été le porteur d'eau de Sarkozy.

22h40 : La primaire à droite vous fait toujours beaucoup réagir dans les commentaires. Vous prenez position dans le duel Fillon-Juppé.

22h15 : Nathalie Kosciusko-Morizet et Jean-François Copé seront présents à Toulouse, demain soir, pour le meeting d'Alain Juppé, selon le service politique de franceinfo.

22h00 : "J'ai l'intention de faire mûrir un projet plus dynamisant pour le pays, plus juste et plus social que celui qui est proposé aujourd'hui."

François Bayrou, soutien d'Alain Juppé, n'exclut pas de se présenter à la présidentielle en cas de défaite du maire de Bordeaux face à François Fillon au second tour de la primaire à droite dimanche, rapporte Le Figaro.

21h53 : Mr JUPPE est gonflé de la jouer ainsi et de se désolidariser de ses amis d'hier ! Il était ministre d'Etat et numéro 2 du gouvernement !

21h53 : Fillon est le candidat de la cathosphère, bien moins jeune d'esprit que Juppé.

21h53 : Pour comnencer, essayez de rassembler la droite . Le discours de ce soir n'ouvre pas la voie ...

21h16 : Le programme de Fillon est trop dur. Pas d'apaisement de la société française, programme rétrograde, un retour de 50 ans en arrière sur les valeurs. Alain Juppé a raison.

21h16 : Fillon est le représentant de la machine à perdre car trop clivant ... C'est le Sarko bis en plus dangereux sous ses airs de bourgeois de province.

21h16 : On ne veux pas d'un vieux président, on a besoin d'un plus jeune pour remonter la France : Francois Fillon Bravo et courage.

21h15 : Dans les commentaires, vous continuez à réagir aux interviews de François Fillon et Alain Juppé, ce soir, au lendemain du premier tour de la primaire à droite.

21h09 : Alain Juppé, qui est arrivé loin derrière François Fillon à l'issue du premier tour, a dénoncé sur France 2 "la reconstitution de l'équipe Fillon-Sarkozy". "Quand on reste pendant cinq ans Premier ministre d'un président de la République, c'est qu'on est totalement comptable de ce qui a été fait", a-t-il affirmé.

Alain Juppé a dénoncé, sur France 2, le programme économique "d'une très grande brutalité sociale" de son rival François Fillon. Dans le même temps, sur TF1, le député de Paris a dit ne pas "craindre de retournement" en sa défaveur au second tour et a pointé une "caricature" d'Alain Juppé pour essayer de "remonter la pente".

• Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour "compromission de la défense nationale", après la publication par Le Monde d'un document classifié sur des frappes françaises en Syrie, dans le cadre d'un entretien à l'Elysée avec François Hollande.

Un "nouvel attentat", envisagé "de longue date", a été "mis en échec" avec l'arrestation de sept personnes à Marseille et Strasbourg ce week-end, affirme le ministre de l'Intérieur, pour qui "la menace terroriste" n'a jamais été "aussi élevée". Ce que l'on sait de cette affaire est ici.

20h59 : Regardez le documentaire Emmanuel Macron, la stratégie du météore avec France 3 en direct.

20h41 : Juppé attaque, le débat de l'entre deux tours s'annonce décisif !

20h45 : Dans les commentaires, vous réagissez à l'interview d'Alain Juppé sur France 2.

20h33 : Après les attaques d'Alain Juppé sur France 2, François Fillon réplique sur TF1. Le député de Paris estime que le maire de Bordeaux "caricature" son programme pour essayer de "remonter la pente".

20h27 : "Je défends des valeurs, je défends la famille, l'autorité de l'Etat et l'amour de son pays. Peut-être que ça parait ringard sur un plateau de télévision mais pas dans le coeur des Français."

20h24 : Invité de TF1, François Fillon explique également qu'il "ne craint pas de retournement" au second tour.

20h21 : Alain Juppé estime également qu'il est le mieux placé "pour rassembler" en vue de l'élection présidentielle.

20h20 : "François Fillon appartient à une famille traditionaliste, je suis plus ouvert."

Alain Juppé attaque également les propositions de François Fillon sur les sujets de société.

20h16 : "Quand on reste pendant cinq ans comme Premier ministre d'un gouvernement, on est comptable de ce qui a été fait."

19h59 : Alain Juppé est invité du "20 heures" de France 2. Regardez son interview en direct au lendemain du premier tour de la primaire à droite.

19h20 : Manuel Valls s'est adressé aux électeurs de gauche, au lendemain du premier tour de la primaire à droite. Il a estimé que "la France n'avait pas besoin de solutions ultralibérales et conservatrices", faisant référence au programme de François Fillon.

18h27 : Après la victoire surprise de François Fillon hier, franceinfo vous propose cinq cartes pour mieux comprendre les résultats du premier tour de la primaire à droite.

18h23 : C'est sur qu'avec ce soutien substantiel, Juppé accroit ses chances !

18h23 : Dans les commentaires, vous êtes assez ironiques sur le soutien apporté par Jean-François Copé à Alain Juppé.

18h21 : Jean-François Copé, qui a obtenu 0,3% des voix à la primaire à droite, prononce un discours en ce moment sur Facebook. Il explique pourquoi il apporte son soutien au maire de Bordeaux, comme le tweete un journaliste de l'Express.

18h18 : Jean-François Copé, dernier du premier tour de la primaire à droite, apporte son soutien à Alain Juppé pour le second tour.

18h13 : "La France a besoin de tous ses fonctionnaires, de tous ses agents publics, c'est aussi l'enjeu du débat qui s'engage."

18h14 : "La France n'a pas besoin des solutions ultralibérales et conservatrices."

La campagne pour la primaire à droite a repris avec un duel entre François Fillon, plébiscité au premier tour, et Alain Juppé, déterminé à remettre en cause la crédibilité du programme de son adversaire pour combler son retard. Mission impossible ? Voici des éléments de réponse.

Quels sont les départements où François Fillon a enregistré ses meilleurs scores ? Où Alain Juppé a-t-il "surperformé" ? Découvrez nos deux cartes des résultats, ici pour François Fillon et là pour Alain Juppé.

Un "nouvel attentat", envisagé "de longue date", a été "mis en échec" avec l'arrestation de sept personnes à Marseille et Strasbourg ce week-end, affirme le ministre de l'Intérieur, pour qui "la menace terroriste" n'a jamais été "aussi élevée". Ce que l'on sait de cette affaire est ici.

17h34 : Pourquoi des électeurs de gauche se sont-ils déplacés dimanche pour voter à la primaire à droite ? Certains jubilent de voir Nicolas Sarkozy éliminé, d'autres se désolent de l'avance de François Fillon. Franceinfo a recueilli leurs témoignages.

15h43 : Emmanuel Macron est Moselle aujourd'hui. Le candidat à l'élection présidentielle s'exprime sur l'éducation. Un journaliste du Monde suit sa visite.

15h31 : Avec plus de 4 millions de votants, la participation au premier tour de la primaire à droite a dépassé les attentes des organisateurs. Pour le second tour, dimanche, ils doivent aussi gérer l'élimination surprise de Nicolas Sarkozy, qui risque de les priver de nombreux bénévoles. Franceinfo liste les défis de l'organisation de ce second tour.

14h46 : 18% n'expriment pas d'intention de vote pour le second tour. Parmi ceux qui expriment une intention de vote, 56% des sondés ayant voté au premier tour de la primaire à droite déclarent qu'entre François Fillon et Alain Juppé, "il y a plus de chance" pour qu'ils votent pour le député de Paris au second tour, contre 44% qui se prononcent en faveur du maire de Bordeaux.

14h47 : François Fillon arrive en tête des intentions de vote (56%) pour le second tour de la primaire à droite dimanche prochain, selon un sondage OpinionWay réalisé auprès des personnes ayant voté au premier tour.

La campagne pour la primaire à droite a repris avec un duel entre François Fillon, plébiscité au premier tour, et Alain Juppé, déterminé à dénoncer la crédibilité du programme de son adversaire pour combler son retard. Mission impossible ? Voici des éléments de réponse.

Quels sont les départements où François Fillon a enregistré ses meilleurs scores ? Où Alain Juppé a-t-il "surperformé" ? Découvrez nos deux cartes des résultats, ici pour François Fillon et là pour Alain Juppé.

Un "nouvel attentat", envisagé "de longue date", a été "mis en échec" avec l'arrestation de sept personnes à Marseille et Strasbourg ce week-end, affirme le ministre de l'Intérieur, pour qui "la menace terroriste" n'a jamais été "aussi élevée". Ce que l'on sait de cette affaire est ici.

• Dix-neuf départements sont placés en vigilance orange aux orages, au vent et aux inondations. Suivez notre direct.

13h40 : "[Les électeurs de la primaire] vont avoir le choix entre deux types de droite : le statu quo ou le retour en arrière. C'est cela le choix du XXIe siècle pour la droite. Mais cela ne modifie en rien ma motivation, je vais continuer de creuser mon sillon, je ne me détermine pas en fonction des autres. Une campagne, on la gagne ou on la perd par soi-même, si on a une vraie dynamique, on l'emporte quels que soient les candidats."

13h31 : Où François Fillon a-t-il réalisé ses meilleurs scores ? Si l'ancien Premier ministre ramasse la mise autour de son fief sarthois, en Bretagne et dans le Rhône, il s'est révélé faible dans le Sud-Ouest et en région parisienne. Découvrez ses performances en détail sur notre carte en cliquant ici.

13h23 : Valérie Pécresse, Eric Ciotti ou encore Pierre Lellouche ont longtemps été des fillonistes. Mais ils ont roulé pour d'autres candidats pour la primaire à droite. Et au second tour ? Franceinfo dresse la liste de ceux qui doivent, désormais, se mordre les doigts d'avoir soutenu un autre candidat.

13h04 : Vous pouvez regardez le JT de 13 heures de France 2 dans notre direct, une large partie du journal est consacrée aux conséquences du premier tour de la primaire à droite.

13h03 : Le mouvement issu de La Manif pour tous, Sens Commun, avait appelé à voter François Fillon. Sans surprise, La Manif pour tous se réjouit du score de l'ancien Premier ministre lors du premier tour de la primaire à droite. Retrouvez les déclarations du mouvement anti-mariage pour tous dans notre article.

12h49 : Arrivé loin en tête, François Fillon fait figure de favori pour le second tour de la primaire à droite. Que changerait vraiment son élection dans votre quotidien si vous êtes chômeur, salarié, fonctionnaire, si vous payez l'ISF... Franceinfo détaille ce qui changera pour vous si François Fillon devient président.

12h26 : Alain Juppé sera ce soir l'invité du JT de France 2, à partir de 20 heures, une édition consacrée en grande partie aux résultats du premier tour de la primaire à droite.

12h09 : Le résultat de François Fillon au premier tour de la primaire à droite est "une demi-surprise" pour Emmanuel Macron. "Il y avait une vraie dynamique en sa faveur, a-t-il déclaré au Monde. Cela montre aussi la grande volatilité de l'électorat et la crise du leadership chez Les Républicains, mais aussi chez les autres."

Un nouvel attentat a été "déjoué" après une opération antiterroriste à Strasbourg et Marseille, annonce Bernard Cazeneuve. Sept personnes ont été interpellées dans le cadre de cette opération.

• François Fillon arrive en tête du premier tour de la primaire à droite. Crédité d'environ 44% des suffrages, l'ancien Premier ministre est désormais le favori pour l'emporter. Il affrontera Alain Juppé au second tour.

• Au sein du parti Les Républicains, chacun fait son choix. Laurent Wauquiez, soutien de Nicolas Sarkozy pendant la campagne, annonce qu'il votera pour François Fillon au second tour. Suivez notre direct.

11h35 : Le match du second tour de la primaire de la droite est-il déjà joué? En tout cas, Alain Juppé aura fort à faire s'il veut remonter la pente face à François Fillon. Je vous explique pourquoi dans cet article.

11h21 : François Fillon promet, dans son programme, de faire "réécrire les programmes d'histoire avec l'idée de les concevoir comme un récit national". Le rôle des historiens est-il d'assurer l'attachement d'un peuple à son pays ? Le blog Déjà -vu s'est posé la question.

10h44 : Carla Bruni-Sarkozy a félicité son mari pour son parcours dans la campagne de la primaire à droite. "Quelquefois, les meilleurs perdent", a-t-elle estimé sur Instagram, cette nuit.

10h37 : Vous êtes de gauche et vous avez voté à la primaire de droite ? Que vous comptiez y retourner ou pas, vous pouvez contacter notre journaliste Alice Maruani (alice.maruani[at]gmail.com) pour témoigner, en lui laissant votre numéro de téléphone.

• Fabien Magnenou fait le point sur ce qui vous attend avec le programme de François Fillon.

• A quoi ressemblerait la France d'Alain Juppé ? Clément Parrot se penche sur la question.

11h08 : Valérie Pécresse, soutien d'Alain Juppé, était invitée de France Inter ce matin. Elle a commenté la défaite de Nicolas Sarkozy au premier tour de la primaire à droite : "C'est l'envie d'écrire autre chose, une autre histoire."

09h45 : Il a surpris tout le monde. François Fillon est arrivé largement en tête du premier tour de la primaire à droite avec 44,1% des voix, selon des résultats provisoires. Je reviens sur la "déferlante" Fillon a la une des journaux.

09h37 : "Il y a là une droite qui ne s'excuse pas d'être de droite, ce serait bien qu'en mai prochain, nous ayons en face de cette droite-là une gauche qui ne s'excuse pas d'être de gauche."

09h18 : Pour le politologue Bruno Cautrès, chercheur au Cevipof, le résultat de la primaire de la droite montre "une volonté de tourner la page de Nicolas Sarkozy, mais aussi la page Hollande". Nous l'avons interviewé.

09h18 : "J'ai appelé François Fillon dès 21h hier, je n'ai rien négocié, rien demandé et je lui ai dit : 'tu es le mieux à même de rassembler la droite et le centre, le mieux à même de gagner l'élection présidentielle, donc je ne demande rien, mais je te soutiens'."

08h56 : "J'ai forcement une pensée émue pour Nicolas Sarkozy. Il a accepté l'échec, il n'en fait pas porter la responsabilité aux autres. Il assume. J'ai trouvé son discours très digne."

08h55 : Encore une voix pour François Fillon. Rachida Dati, invitée d'Europe 1 ce matin, a annoncé qu'elle voterait pour l'ancien Premier ministre lors du second tour. Elle avait soutenu Nicolas Sarkozy pendant la campagne.

08h21 : "C'est sûr qu'on ne s'attendait pas à un plébiscite aussi massif, mais on était persuadé qu'il serait au second tour. (...) L'adhésion massive, le raz-de-marée François Fillon, sont dus à un programme solide, construit, mais surtout à une personnalité constante, courageuse, qui dit la vérité."

08h21 : François Fillon a-t-il un sentiment de revanche, après sa large victoire au premier tour de la primaire à droite ? "Il n'est pas du tout dans une logique de revanche, et je pense que, à plus de 44% ça n'est pas une revanche, c'est un plébiscite", répond sa porte-parole, Valérie Boyer, invitée de la radio franceinfo.

08h06 : Huit heures déjà ! Un café, un point sur les principales informations et hop, on poursuit cette matinée riche en actualité.

• François Fillon arrive en tête du premier tour de la primaire à droite. Crédité d'environ 44% des suffrages, l'ancien Premier ministre est désormais le favori pour l'emporter. Il affrontera Alain Juppé au second tour.

• Au sein du parti Les Républicains, chacun fait son choix. Laurent Wauquiez, soutien de Nicolas Sarkozy pendant la campagne, annonce qu'il votera pour François Fillon au second tour. Suivez notre direct.

• Quinze départements du Sud-Est sont placés en vigilance orange aux orages, au vent et aux inondations. Suivez notre direct.

08h02 : "Vous ne pouvez pas avoir été et revenir dans la vie politique, en France." Laurent Wauquiez, soutien de Nicolas Sarkozy, est revenu sur la défaite de l'ancien président de la République à la primaire.

07h49 : "Le second tour n'est pas encore plié. Aucune élection n'est jamais pliée. Les électeurs l'ont montré hier."

08h08 : Laurent Wauquiez va-t-il rester à la tête du parti Les Républicains ? "Je crois que cette question n'intéresse que moi", élude le président par intérim.

07h51 : "Les Français veulent du changement [en 2017]. Et je crois que François Fillon aura le courage de mettre en place ce changement. (...) Je voterai pour François Fillon."

07h49 : "Quand on est un ancien président, c'est difficile de revenir. Et c'est ce qui s'est passé dans cette campagne."

Laurent Wauquiez est l'invité des "Quatre vérités" sur France 2. Ce soutien de Nicolas Sarkozy revient sur la défaite de l'ancien chef de l'Etat, éliminé dès le premier tour de la primaire à droite.

07h18 : La dynamique de François Fillon s'est plus que confirmée dans les urnes. L'ancien Premier ministre est arrivé en tête du premier tour de la primaire à droite, avec plus de 44% des suffrages. Je vous explique comment il est parvenu à surprendre tout le monde.

07h00 : Colère, tristesse et désarroi... Et même grande déprime. Les jeunes supporters de Nicolas Sarkozy se sont effondrés à l'annonce des premiers résultats du premier tour de la primaire à droite. J'ai compilé quelques-unes de leurs réactions en vidéo.

06h50 : Il a été éliminé dès le premier tour de la primaire à droite. Nicolas Sarkozy n'a pas réussi, au cours de la campagne, à redorer une image largement ternie depuis sa défaite à la présidentielle de 2012. Comment expliquer son naufrage ? Eléments de réponse.

06h41 : De nombreux quotidiens régionaux évoquent également le succès de François Fillon en une. "Vague", "raz-de-marée", "tornade"... Plusieurs journaux ont opté pour une métaphore météorologique.

07h18 : Le Figaro titre sur "la déferlante Fillon", alors que l'ancien Premier ministre a obtenu 44% des suffrages selon des résultats provisoires donnés cette nuit par la Haute Autorité de la primaire à droite.

07h19 : Il est l'heure de faire un tour dans les kiosques. Sans surprise, la plupart des journaux reviennent sur la primaire à droite ce matin. Libération met en parallèle "l'envol" de François Fillon, arrivé en tête du premier tour du scrutin, et "la chute" de Nicolas Sarkozy, éliminé.

07h21 : Eliminé dès le premier tour de la primaire à droite pour 2017, Nicolas Sarkozy voit ses ambitions balayées, à l'issue du premier tour. Il a prononcé hier soir un discours de près de huit minutes. Le voici en intégralité.

06h11 : François Fillon arrive largement en tête du premier tour de la primaire à droite avec 44,1% des voix, après le dépouillement de 9 506 bureaux de vote (sur 10 229 au total). Il devance Alain Juppé (28,6%) et Nicolas Sarkozy (20,6%).

• François Fillon arrive en tête du premier tour de la primaire à droite. Crédité d'environ 44% des suffrages, l'ancien Premier ministre est désormais le favori pour l'emporter.

• Déception en revanche pour Nicolas Sarkozy. L'ancien chef de l'Etat a fini en troisième position, avec 21% des voix environ. Il a appelé à voter pour François Fillon au second tour.

Source: francetvinfo.fr

Partager sur les réseaux sociaux:

Commentaires - 0