Recevez les dernières nouvelles mises à jour continuellement sur les sujets les plus suivis avec NewsHub. Installez-le maintenant.

Grabuge près du Lycée Lyautey: ce qui s’est passé

10 octobre 2017 07:32
16 0
Grabuge près du Lycée Lyautey: ce qui s’est passé

Lundi, la police d’Anfa à Casablanca a arrêté trois individus impliqués dans une affaire de « coups, blessures, ivresse publique, conduite en état d’ébriété et possession de comprimés psychotropes, type Ecstasy », indique la Direction générale de la sûreté nationale.

Selon les premiers éléments de l’enquête, « les mis en cause étaient sous l’emprise de la drogue à bord d’un véhicule privé et ont agressé un agent de sécurité relevant d’un établissement scolaire, sis avenue Ziraoui, qui les a surpris en train de commettre des actes portant atteinte aux mœurs à proximité de l’établissement en question », précise la DGSN dans un communiqué.

Selon des témoins, il s’agit de l’établissement « Beaulieu », une annexe du lycée Lyautey, où les individus, à bord d’une Golf noire, ont accosté deux élèves de terminale tôt dans la matinée. Et ce sont les agents de sécurité qui ont réussi à éviter le pire. Certains internautes sur les réseaux sociaux ont même évoqué une « tentative de kidnapping ».

Les recherches et investigations menées par les services de la police ont permis d’identifier les trois suspects et de les arrêter en un temps record en état d’ébriété avancée en possession de dix comprimés psychotropes de type Ecstasy, ajoute la DGSN. Les suspects ont été placés en garde à vue pour les besoins de l’enquête.

De son côté, l’AEFE (agence pour l’enseignement du français à l’étranger) a donné sa version des faits à travers un rapport établi par le proviseur adjoint.

« Deux élèves de Terminale sont arrivées en retard ce lundi matin pour une entrée à Beaulieu (entrée collège) vers 8h, elles ont été dirigées vers la porte « lycée » et ont croisé le chemin d’un surveillant qui a téléphoné à un agent vers 8h05 pour qu’il ouvre la porte « lycée » aux élèves. L’incident s’est donc déroulé vers 8h07 alors que les jeunes filles se dirigeaient vers l’entrée Beaulieu lycée, » indique le document.

« L’une des élèves qui téléphonait pour prévenir une amie qu’elle était en retard a été accostée par deux jeunes d’une vingtaine d’années sortant d’une Golf noire dont l’immatriculation a été communiquée à la police marocaine », ajoute le document.

« Voyant cela, sa camarade craignant une tentative de vol du portable est allée chercher l’agent de « Flash gardiennage ». Ce dernier est intervenu en discutant avec les deux jeunes pendants que les jeunes filles entraient dans Beaulieu .

« Hicham, le responsable des agents ARPULL, est alors arrivé pour assister son collègue qui était menacé par les deux jeunes, peut-on lire.

« Deux autres jeunes qui étaient jusque-là restés dans le véhicule sont alors sortis et la discussion a dégénéré (bouteille cassée, couteau…). Les jeunes étaient a priori en état d’ébriété et ils ont agressé violemment Hicham, lui ont subtilisé sa radio et lui ont porté des coups à la tête ».

Hicham un peu choqué mais bien conscient a été secouru et a répondu aux policiers marocains dans l’attente de l’ambulance qui l’a évacué vers 9h vers les urgences, note l’AEFE.

« Quatre policiers étaient présents, deux motards et deux inspecteurs. Les deux jeunes filles ont été entendues et n’ont subi aucune violence, leur témoignage écrit atteste des intentions agressives des jeunes ».

La police marocaine a arrêté en fin de matinée, vers 11h30, les quatre jeunes gens auteurs de l’agression, affirme enfin l’AEFE.

Lire aussi: Deux Marocains arrêtés aux abords d'une église à Marrakech... puis relâchés quelques minutes plus tard

Source: lesiteinfo.com

Partager sur les réseaux sociaux:

Commentaires - 0