Recevez les dernières nouvelles mises à jour continuellement sur les sujets les plus suivis avec NewsHub. Installez-le maintenant.

EN IMAGES. Paris remporte le Trophée des Champions et lance sa saison

29 juillet 2017 21:31
40 0
EN IMAGES. Paris remporte le Trophée des Champions et lance sa saison

FOOTBALL. Le PSG a remporté le premier choc de l'année en battant Monaco (2-1) samedi soir à Tanger, au Maroc. Voici les principaux éléments à retenir à l'aube de la saison.

Ca y est, le football a repris ses droits. Comme chaque année, le Trophée des Champions marquait le coup d'envoi d'une nouvelle saison. L'affiche, délocalisée cette année à Tanger, opposait l'AS Monaco, champion de France de Ligue 1 au Paris Saint-Germain, vainqueur de la Coupe de France. Au terme d'un match disputé et plaisant à regarder, Paris s'est imposé 2-1 après avoir été mené 1-0.

Monaco arborait le match dans la position de favori, puisque le Trophée des Champions est quasi systématiquement gagné par le dernier champion de France. Toutefois, le club de la Principauté a connu de grands bouleversements cet été. Des petits nouveaux comme Youri Tielemans, Soualiho Meïté ou Terence Kongolo sont arrivés. Mais plusieurs joueurs clés de la saison passée sont partis, à l'image de Benjamin Mendy, Bernardo Silva, Tiémoué Bakayoko, Valère Germain ou encore Nabil Dirar. D'autres comme Kylian Mbappé ou Thomas Lemar pourraient bientôt les imiter. C'est donc dans un contexte un peu flou que l'ASM a entamé sa saison ce samedi soir. Même s'ils se sont inclinés, les joueurs de Leonardo Jardim ont montré des choses intéressantes, à l'image de Youri Tielemans.

Le PSG de son côté a affiché un effectif peu remanié. Si Daniel Alves et Yuri Berchiche sont arrivés, aucun joueur majeur n'est parti. L'ombre de Neymar n'a toutefois cessé de planer sur la préparation des Franciliens. Depuis qu'il apparaît potentiellement réalisable, l'éventuel recrutement de la star brésilienne est sur toutes les lèvres et dans tous les esprits. En attendant ce transfert qui pourrait potentiellement catapulter le PSG dans une nouvelle ère, les joueurs de la capitale ont, ce samedi soir, dû mettre les rumeurs de côté. Et ils y sont parvenus, portés notamment par un très grand Dani alves, logiquement élu homme du match.

Les deux équipes ont entamé ce premier rendez-vous officiel avec beaucoup d'envie. La première mi-temps a été animée et les deux équipes ont affiché de belles choses en se créant des occasions. Comme à son habitude Paris a progressivement pris le contrôle du ballon, forçant Monaco à jouer en contres. C'est ainsi que les monégasques ont été les premiers à faire mouche à la 30e minute de jeu. Idéalement lancé dans la profondeur par Youri Tielemans, Djibril Sidibé est parti battre Alphonse Aréola d'un joli petit ballon piqué.

En deuxième période, Paris s'est montré plus offensif. Après une vilaine faute de Djibril Sidibé sur Layvin Kurzawa à la 50e minute, Dani Alves s'est emparé du ballon pour frapper le coup franc, placé à 28 mètres de la cage monégasque. Le néo-parisien s'est élancé et d'une frappe puissante et enroulée, il est allé chercher la lucarne de Danijel Subasic pour son premier but sous ses nouvelles couleurs.

Dani Alves, encore lui, s'est à nouveau illustré quelques minutes plus tard en déposant un superbe centre sur la tête d'Adrien Rabiot, seul aux six mètres monégasques. Le but du milieu de terrain a permis au PSG de prendre l'avantage à l'heure de jeu.

Les Parisiens ont ensuite contrôlé la fin de rencontre. Et malgré les entrées en jeu de Rony Lopes, Guido Carrillo et Allan Saint-Maximin, les joueurs de la Principauté ne sont pas parvenus à revenir au score. Paris remporte donc son cinquième Trophée des Champions consécutif. Si tout n'a bien sûr pas été parfait, les joueurs d'Unai Emery lancent leur saison sur de bons rails.

Excellent samedi soir, Dani Alves est pour le moment la recrue phare du club parisien. En attendant son compatriote Neymar?

Dani Alves. Dani Alves est pour l'instant la principale recrue du PSG. Il sera chargé d'amener tout au long de la saison son inaltérable soif de vaincre et de la transmettre à l'ensemble du vestiaire. Samedi soir, il a déjà montré qu'il faudra compter sur lui. Bilan: un match plein, avec un superbe but sur coup franc et une merveille de passe décisive pour Adrien Rabiot. On attend la suite avec impatience.

Dès son premier match officiel, Youri Tielemans a montré l'étendue de son talent avec, notamment, une très belle passe décisive pour Djibril Sidibé.

Youri Tielemans. Il sera certainement l'un des joueurs à suivre cette saison en Ligue 1. Décrit comme très mature, le jeune milieu de terrain (20 ans) s'est illustré très tôt en Belgique sous les couleurs d'Anderlecht. Titulaire en équipe première depuis l'âge de 16 ans, il a déjà à son actif près de 200 matchs professionnels et il avait même hérité du brassard de capitaine la saison dernière. De nombreuses grandes écuries européennes étaient intéressées par son profil et souhaitaient l'enrôler cet été. Mais il a choisi Monaco, pour continuer de grandir et passer un cap supplémentaire. Samedi soir, il a montré qu'il avait tout d'un futur très grand joueur.

Rony Lopes. Il n'est pas nouveau en Ligue 1, mais jusqu'ici il a peiné pour réellement faire parler de lui. Sa première expérience en France remonte à la saison 2014-15, durant laquelle il avait été prêté par Manchester City à Lille. L'année suivante il a été transféré à Monaco. Il n'avait joué que 8 matchs avant d'être de nouveau prêté à Lille pendant un an et demi. Cette saison, il aura pour mission principale de succéder à Bernardo Silva, parti jouer à Manchester City. Entré en jeu samedi soir à la place de Terence Kongolo pour apporter offensivement, il a peiné à réellement influencer le jeu de son équipe.

Diego Benaglio, Terence Kongolo et Jordi Mboula ont été présentés le même jour. Seul le défenseur néerlandais était titulaire samedi soir. Il a montré de grandes qualités défensives.

Terence Kongolo. Arrière gauche samedi soir, il a plutôt le profil d'un défenseur central (1,88m). S'il s'est montré solide défensivement, il a affiché des lacunes offensives et montré qu'il aura a priori du mal à apporter autant offensivement que son prédécesseur Benjamin Mendy, récemment transféré à Manchester City, lui aussi.

Marco Verratti. Le milieu de poche du PSG a été au coeur d'un feuilleton au début de l'été. Désireux de rejoindre le FC Barcelone, il a vu les dirigeants parisiens fermer la porte à double tour. Il a bien tenté de faire pression par la voix de son agent. Mais il est finalement rentré dans le rang. Après des excuses en vidéo, il a même changé d'agent sur ordre de son club. Sauf énorme retournement de situation, il devrait donc rester en Ligue 1 cette saison.

Angel Di Maria. L'ailier argentin était suspendu pour ce match, il n'a donc pas foulé la pelouse. Si rien ne garantit qu'il pourrait quitter le PSG, il serait toutefois directement concerné si le club francilien parvenait à recruter Neymar. L'arrivée du Brésilien pourrait non seulement pousser Di Maria sur le banc, mais elle pourrait aussi contraindre le club de le vendre pour récupérer une belle indemnité de transfert, mais aussi pour économiser un salaire estimé à 900 000 euros bruts par mois.

Kylian Mbappé. L'attaquant monégasque a été LA sensation de la saison dernière. Saison durant laquelle il a tout connu: 26 buts et 14 passes décisives en 44 matchs toutes compétitions confondues, un parcours exceptionnel en Ligue des Champions, un titre de champion de France de Ligue 1 et ses premières sélections en équipe de France. Depuis sa côte a explosé et des montants astronomiques lui sont associés en cette période de mercato. Récemment, Marca a annoncé un accord entre Monaco et le Real pour un transfert à hauteur de 180 millions d'euros. Rien n'a été confirmé par le clan Mbappé. Restera-t-il un an de plus à Monaco? Ou cédera-t-il aux sirènes d'un top club? Réponse bientôt. En attendant, les fans monégasques ont savouré ses dribbles, ses appels et ses courses sous le maillot rouge et blanc.

Thomas Lemar. Le milieu gauche de l'ASM était titulaire samedi soir. Lui qui est sur les tablettes d'Arsène Wenger - l'entraîneur français d'Arsenal - a semblé réellement handicapé par le départ de Benjamin Mendy, avec qui il avait développé de très bons automatismes offensifs la saison dernière. Cette année, s'il reste, il va devoir apprendre à jouer avec Kongolo, à moins que l'ASM ne recrute finalement un autre arrière gauche. Bref, à peine lancée, la saison s'annonce déjà palpitante.

Lire aussi: Tour de France 2018: cette photo de Tony Gallopin dit tout de la difficulté du parcours

Source: lexpress.fr

Partager sur les réseaux sociaux:

Commentaires - 0