Hollande face à ses contradictions

4 septembre 2015 18:03

10 0

C'est un changement de pied. En proposant d'installer un «mécanisme permanent et obligatoire» d'accueil des réfugiés en Europe, soit une répartition contraignante des demandeurs d'asile par pays, pour alléger le fardeau de la Grèce et de l'Italie confrontées à l'afflux croissant de migrants, François Hollande a changé de position. Avant l'été, le chef de l'État plaidait pour un système de répartition non obligatoire (seulement volontaire), afin que d'autres pays que la France ou l'Allemagne - qui accueillent déjà des demandeurs d'asile en nombre - participent, eux aussi, à l'effort.

Dans l'expression, Hollande avait semblé aller plus loin quand il s'était dit fermement opposé à l'instauration de «quotas ...

Source: lefigaro.fr

Pour la page de catégorie

Loading...